Psoriasis et oméga 3:  leur relation

Les données médicales sur le traitement à base d’oméga 3 contre le psoriasis sont encore rares et contrastées. Cependant, il semble que les huiles de poisson et un effet bénéfique sur cette maladie.

Des études encourageantes contre le psoriasis

Divers essais cliniques ont été réalisés sur l’influence de la consommation d’huile de poisson sur les poussées de psoriasis. La plupart des études ont montré des résultats discordants, certains rapportant de nettes améliorations, d’autres concluant à un échec. Ainsi, les traitements locaux (crèmes, pommades, etc) à base d’oméga 3 ont été testés sans succès contre le psoriasis. Les capsules d’huile de poisson ont obtenu des résultats contrastés.

Ce qui pourrait expliquer en partie l’échec de certaines études est la différence notable de l’apport des graisses dans l’alimentation de chacun. En effet, on sait que lorsque l’on mange beaucoup de graisse de type oméga 6, l’utilisation des oméga-3 par l’organisme peut être perturbée.Pour éviter ce problème, des chercheurs allemands ont donc choisi de faire des perfusions intraveineuses d’oméga 3 chez des personnes souffrant de psoriasis. L’amélioration des lésions a été rapide tant sur la rougeur que sur les squames.

En revanche, les perfusions d’oméga 6 non entraîné aucune amélioration. Les conclusions sur des expérimentations qui ont été faites par des perfusions qui n’ont rien à voir avec le mode d’alimentation normal. D’autres études sont nécessaires pour valider l’intérêt des Omega 3 dans le traitement d’appoint du psoriasis.

Un autre élément de réflexion est le fait que certaines populations, comme les esquimaux qui consomment beaucoup de poissons gras et ont donc un apport élevé en oméga-3, présentent peu de psoriasis.Mais n’oublions pas le rôle important de la génétique dans l’apparition de cette affection.

Les oméga 3 contre les troubles de l’humeur

Par ailleurs, les récentes découvertes sur le rôle positif des Omega 3 sur l’humeur pourraient être intéressantes pour le psoriasis dont on connaît le retentissement psychique important. Plusieurs études ont montré augmenter sa consommation d’oméga 3 permettait de lutter efficacement contre la dépression. Comme pour les mécanismes inflammatoires, les oméga-3 agissent sur l’humeur plus comme des pare-feux, en prévention ou en début de maladie, que comme des pompiers.Dans une maladie chronique comme le psoriasis, veillez à avoir un ratio oméga 6/omega 3le plus bas possible est un élément important pour garder le moral et limiter les fluctuations de l’humeur.

EPA ou DHA?

Contrairement aux omega 3 d’origine végétale, les huiles de poisson et les poissons gras renferment directement de l’acide eicosapentaénoique (EPA) et de l’acide docosahexaénoique (DHA). Ces deux types d’oméga 3 sont directement assimilables par l’organisme ce qui améliore leur efficacité protectrice.

Selon les dernières recherches, il semblerait que le DHA ait des propriétés plus spécifiquement cardiologiques tandis que l’EPA agirait, lui, plus particulièrement sur l’humeur. Il faudrait avoir un apport d’un gramme d’EPA + DHA par jour (soit deux à trois portions de poisson gras par semaine).

Pour autant, il ne faut pas négliger les oméga 3 d’origine végétale (huile de colza, de noix, de lin, noix, graines de lin) qui aide à rétablir un ratio oméga 6/omega 3 équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.