Les plantes pour soigner le psoriasis

Il n’existe que très peu d’études sur les effets des plantes dans le traitement du psoriasis. Et quand elles existent, elles ne permettent souvent pas de conclusion définitive. Néanmoins quelques pistes existent, elles sont souvent issues d’une utilisation empirique pendant des centaines d’années.

Des plantes antiprolifération

Des études réalisées sur des cellules de l’épiderme ont suggéré que l’extrait de mahonia, ainsi que ses constituants (berberine, berbamine et oxyacanthine) ont des propriétés antiproliferatives, antioxydantes et anti-inflammatoires sur le psoriasis. En avril 2006 sont parus les résultats d’une étude comparant les effets d’une crème à base de mahonia  et d’un placebo sur 200 personnes souffrant de psoriasis léger à modérer. Résultat :  la crème mahonia à significativement amélioré de l’aspect des plaques de psoriasis tu m’entends la qualité de vie des malades. Si on ne peut à ce stade recommander d’utiliser du mahonia pour traiter le psoriasis, les études sur le mahonia méritent d’être suivies dans l’avenir.

Par ailleurs, un extrait de gotu kola a été testé in-vitro sur des kératinocytes. Il a montré des effets intéressants sur la multiplication des kératinocytes qui doivent cependant être confirmés par d’autres études.

Des plantes anti-inflammatoires pour lutter contre le psoriasis

Selon des études japonaises, la feuille de busserole aurait un effet anti-inflammatoire qui serait dû à un de ses principes actifs, l’arbutine. Cet effet a été observé contre des molécules inflammatoires impliquées dans certaines maladies auto-immunes.

Épice entrant dans la composition du curry, le curcuma possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires aujourd’hui reconnues. Le curcuma, via son principe actif, la curcumine, permettrait de moduler l’expression de certaines molécules inflammatoires. Un effet qui pourrait être intéressant dans le psoriasis.

Des plantes anti stress pour calmer les effets déclencheurs de la maladie

Le stress peut jouer un rôle dans négligeable dans la survenue des poussées, d’où l’importance de bien le gérer. Les plantes peuvent vous y aider. Ainsi l’aubépine, grâce à ces polyphénols, calme l’angoisse, la nervosité et améliore la qualité du sommeil. La mélisse permet également de lutter contre l’anxiété et le stress. Quant au millepertuis, ses bénéfices sur l’humeur sont attestés par de nombreuses études. Attention à l’exposition solaire, car le millepertuis et photosensibilisant.

Un mélange prometteur

On connaissait les propriétés cicatrisantes et apaisantes du miel sur la peau. Des chercheurs du centre médical spécialisé de Dubaï ont testé en 2003 les effets d’une mixture à base de miel, de cire d’abeille et d’huile d’olive sur des personnes atteintes de dermatite atopique (eczéma) ou de psoriasis. Les volontaires ont également essayé cette même mixture enrichie avec des corticoïdes locaux avec une proportion de 3 doses de mélange au miel pour une dose de corticoïdes. Les résultats montrent que plus de la moitié des patients ont noté une nette amélioration de l’aspect de leurs plaques de psoriasis. Parmi ceux qui ont bénéficié de la préparation enrichie en corticoïde, la moitié a bien supporté, grâce à elle, la diminution de 75 % de leur traitement habituel. C’est une affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.